J’ai pu voir les tortues marines pondre sur les plages du sultanat d’Oman. Un moment inoubliable. C’est vraiment le moment le plus mémorable que j’ai vécu à Oman. Un rêve. Pour cela nous sommes allé sur la plage des tortues de Ras al Hadd, beaucoup moins connu que la plage payante de Ras al Jinz. Nous étions seul sur la plage où nous y avons passé la nuit.

Les tortues épuisées rejoignent l’océan avant de disparaitre

Nous sommes arrivés à la nuit tombée, vers 22h30, une fois garé j’ai parcouru le bord de l’eau en cherchant des traces fraîches de nageoires dans le sable et au bout de 30 minutes, j’ai entendu les tortues creuser. En me rapprochant il y en avait deux grosses. Je les ai laissées tranquilles, car il ne faut pas les déranger. Le lendemain matin, réveil à 4h. Et avec la même technique j’en ai repéré une qui creusait. J’ai attendu qu’elle ai fini et qu’elle reparte vers l’eau pour m’approcher discrètement et prendre des photos. En effet il ne faut pas gêner, éblouir, ou toucher les tortues. Surtout pendant la ponte.

Tortue marine qui atteint enfin l’océan

Pourquoi aller à Ras al Hadd plutôt qu’à Ras al Jinz?

Raz al Jinz est inscrite dans tout les guides de voyages. Et c’est bien pour ça que ça gâche un peu le plaisir. Ainsi la visite coûte 8 rials (20€) pour 45 minutes avec les tortues sous contrôle d’un guide. Également il y a aussi un musée. Des groupes sont constitués et tout est cadré. A Raz al Hadd, un endroit conseillé par les locaux, nous n’avons rien payé, il y a juste un panneau à l’entrée rappelant les règles pour observer les tortues. Nous avons dormis sur la partie supérieure de la plage. Finalement nous avons pu observer les tortues seules sur la plage des heures durant. Cependant il faut par contre bien respecter la tranquillité des tortues.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.