Le trek de Singalila à côté de Darjeeling est très facile d’accès et simple à organiser. Bien équipé en lodge il fait un choix de premier lieu pour se raprocher du Kanchengjunga sans pour autant partir pour le trek de son base camp en 18j de marche. Le trek de Singalila est plus modeste, réalisable en 3 à 7 jours à cheval sur le Népal et l’Inde. C’est aussi un sanctuaire pour le panda roux, mais il faut beaucoup de chance pour en voir un en liberté.

Le départ se situ à Maney Bhanjang à 26km de Darjeeling. Il suffit de prendre une jeep le matin, il sera nécessaire de prendre un guide (obligatoire), car on passe côté Népalais sans VISA et les autorités ne veulent pas que les touristes se perdent, traversent, traffic, etc… De nombreux checkpoints militaires sont à traverser et il est nécessaire de présenter les différents permis.

De Maney Bhanjang à Tumling

Je trouve et négocie mon guide au départ du trek et je pars vers 15h en direction de Tumling. La montée est assez raide et suis la route qui suit la frontière. D’abord dans la brume, et je finis la montée au coucher du soleil. Le meilleur lodge du trek est à cette étape. Si vous voulez juste dormir dans un chouette endroit il est possible d’aller jusque là sans guide et sans permis, ensuite il en faudra un.

Route de Maney Bhanjang jusqu'à Tumling
Route de Maney Bhanjang jusqu’à Tumling

Une route suis la crête dans son intégralité. Les touriste Indiens n’aiment pas trop la marche, généralement il préferent payer une jeep pour aller à Sandakphu et rentrent le lendemain. Lors de mon trek je n’ai croisé que deux groupes de marcheurs et j’ai été le seul à éffectuer l’intégralité de l’étape. J’ai réalisé ce parcours en hiver au moi de janvier, à cette époque pas beaucoup de touriste à l’horizon et c’est tant mieux!

La route avant d'arriver à Tumling
La route avant d’arriver à Tumling
Le coucher de soleil avant d'arriver à Tumling
Le coucher de soleil avant d’arriver à Tumling

La première étape est de 10km et 1000m de dénivelé. Un bon échauffement pour la suite. Le soir venu le Dhal bat sera bien aprécié. Le lodge est bien pourvu et spacieux. Ce sera le plus confortable de mon escapade.

Le lodge de Tumling
Le lodge de Tumling
Je bois de la thongpa, des graines fermentées
Je bois de la thongpa, des graines fermentées
Dhal bat au repas
Dhal bat au repas

Au lever du jour à 5h la vue sur le Kanchengjungua est pas mal mais glaciale. Je prendrais quelques photos avec un chinois qui fait les même étapes que moi mais en jeep.

Tunling,Inde
Superbe vue sur le Kangchengjunga

 

Singalila Ridge, West-Bengal
Le soleil se leve doucement au milieu des brumes

 

Chamlang, 7319m
De beau somment côté Népal

 

Tunling,Inde
Tunling et son village

De Tumling à Sandakphu

C’est le jour le plus éprouvant. Assez long il ne faut pas perdre de temps, une crête en cache souvent une autre.

Magnifique sentier à flan de colline
Magnifique sentier à flan de colline

Le sentier est superbe, on croise la route de temps en temps mais la plupart du temps de petits sentiers sont praticable côté Indien ou côté Népalais. Peux être qu’avec un peu de chance vous verrez un panda roux dans les arbres.

Le ticket du park
Le ticket du park

 

C’est ici que l’ont récupère le ticket du park de Singalila. Un sanctuaire pour les animaux et notamment le panda roux. Le chemin est assez long ensuite jusqu’à Sandakphu environ 23km et 1000m de dénivelé.

Le chemin éffectué en arrivant à Sandakphu
Le chemin éffectué en arrivant à Sandakphu

 

Une petite Népalaise
Une petite Népalaise

 

Un petit chat
Un petit chat

C’est le point culminant du West bengal, ce qui en fais une attraction très prisée des Indiens. Les lodges sont chers et assez vite saturés. J’ai pour ma pars opté pour un lodge pas vraiment luxe. C’est en fait ce que l’ont appel des « homestays », le gite que les guides utilisent sans leurs clients. Ce jour la je suis tombé malade. L’eau est montée dans des bidons et stockée sur place car il n y a pas de sources. Malade pendant une semaine mais rien de trop grave. Les conditions sont quand même assez difficile. Sans eau courante les locaux ne se lavent jamais pour ainsi dire c’est donc assez cracra et rustique.

Mon homestay, un peu insalubre
Mon homestay, un peu insalubre

Mais la vue est tellement belle qu’on oublis vite toutes les mésaventures hygiéniques. Le Kangchenjunga depuis Sandakphu est splendide! Je vous laisse juger du paysage avec les photos suivantes.

 

Belle vue sur le Kangchenjungua
Belle vue sur le Kangchenjungua
Coucher de soleil sur le Népal
Coucher de soleil sur le Népal
Le Jannu
Le Jannu
Le Kangchenjunga
Le Kangchenjunga
Lodge de luxe à Sandakphu
Lodge de luxe à Sandakphu
Depuis Sandakphu au lever du soleil
Depuis Sandakphu au lever du soleil

Ce matin là seul un Indien aura le courage d’affronter le froid glacial avec moi mais les photos en valaient la chandelle. La vue est superbe depuis Sandakphu.

De Sandakphu à Phalut

Une très belle étape également. Moins de dénivelé mais c’est une portion assez longue il ne faut pas perdre de temps. Tous de même 21km à avaler avec des montée et des descentes, mais le chemin est assez bon (piste).

Massif du Kangchenjunga après Sandakphu
Massif du Kangchenjunga après Sandakphu

 

Des yaks après Sandakphu
Des yaks après Sandakphu

 

Yak, Singalila ridge
Yak, Singalila ridge

 

Massif du Kangchenjunga après Sandakphu sur la crête Singalila
Massif du Kangchenjunga après Sandakphu sur la crête Singalila

 

Massif du Kangchenjunga après Sandakphu sur la crête Singalila
Massif du Kangchenjunga après Sandakphu sur la crête Singalila

Un vrai havre de paix ou l’ont croise des yaks dans les champs. C’est l’hiver mais la nature y est belle et le jour je marche souvent en t-shirt ce qui est appréciable. En revanche la nuit c’est vraiment dur même avec un bon duvet et les couvertures disponibles. A l’intérieur des chambres ma bouteille d’eau gèle la nuit il fait vraiment un froid de canard. L’étape de ce soir Phalut, veut dire col du vent en Indou. Il fera VRAIMENT très très froid!

Le lendemain matin encore de belles photos au lever du soleil avec les quelques Indiens du lodge qui sont congelés comme moi. Ensuite il faudra redescendre vers la civilisation et rejoindre les vallées. C’est également la frontière avec le Sikkim, plus au nord, une région ou il faut des permis spéciaux étant frontalière avec la Chine. Une forte présence militaire se fait sentir, d’abord à cause de la position stratégique avec la Chine (traffic de drogue, annexion par la Chine possible) mais aussi à cause de la présence de rebelles Gorkha (D’origine Népalaise) qui souhaite l’indépendance de leur état (Gorkha land).

Singalila Ridge, Phalut
Singalila Ridge, Phalut
Jannu from Phalut
Jannu from Phalut
Phalut is located at the border of Sikkim. It is part of the Singalila ridge. The picture is taken from the viewpoint next to the lodge. The sea cloud is just amazing. #india #phalut #Darjeeling #trek #landscape #morning #sunrise #nature
Sunrise on Phalut
Sunrise on Phalut
Foret depuis Phalut
Foret depuis Phalut
Jannu from Phalut
Jannu from Phalut
Singalila Ridge, Phalut
Singalila Ridge, Phalut

De Phalut à Rimbick

La plus longue étape, 2000m de descente et 500m de montée. 35km. L’itinéraire passe dans la foret et chemine entre les vallées. Une étape finale toute en beauté! Pour la petite histoire la femme de mon guide ne veut pas qu’il boive c’est donc le dernier jour qu’il s’en colle une monumentale. Il a donc organiser une soirée Tongpa (bière locale à base de graines fermentées) et Bolywoo, de beaux souvenirs partagés avec d’autres jeunes Indiens en fin de trek également.

La jeep de retour à Darjeeling
La jeep de retour à Darjeeling
Village typique
Village typique
Les cours d'eau en fond de vallée
Les cours d’eau en fond de vallée
Soirée en homestay local
Soirée en homestay local
lodge
lodge
Jolie vallée
Jolie vallée
Jolie vallée
Jolie vallée
Belle foret
Belle foret

 

Ce trek peut se réaliser en 10j également pour faire des étapes plus courtes et moins difficile. J’avoue que les 35km du dernier jour en étant malade n’étais pas le plus beau jour de ma vie mais c’est largement faisable même avec du poids dans le sac. Tous est configurable à l’engagement du guide à Maney Bhanjang. L’avantage d’avoir un guide est qu’il s’occupe de tous. Il négocie les prix pour vous, passe les commandes, etc. Un superbe trek donc, proche de Darjeeling avec des paysages grandioses. Et surtout un havre de paix sans klaxon et odeur de pots d’échappement.

3 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.